Réduction mammaire

Est-ce que je suis une bonne candidate pour une réduction mammaire?

Pour être considérée pour une réduction mammaire couverte par la RAMQ, il faut être capable de réduire le volume du sein par un minimum de 250 grammes par sein. En général, les patientes avec une brassière de taille DD ou plus peuvent considérer une réduction mammaire. Les patientes doivent être en bonne santé générale, avoir un poids sain et être non-fumeur.

Est-ce que le sein est remonté dans une réduction mammaire?

Oui, la technique de réduction mammaire inclut un redrapage du sein. 

À quoi dois-je m'attendre durant la convalescence?

La réduction mammaire est une chirurgie d’un jour. Les patientes peuvent s’attendre à avoir de la douleur pendant 2 jours, soulagée par des médicaments pour la douleur. La récupération et le congé du travail est de 4-6 semaines. L’exercice physique peut être repris à 1mois.  Pendant le premier mois, les patientes sont avisées de porter un soutien-gorge type « sport » jour et nuit pour soutenir la guérison. La peau guérie en 2 semaines et le sein prend sa forme stable à 2 mois. Les cicatrices palissent pendant 2 ans. 

Pourrais-je allaiter après une réduction mammaire?

L’allaitement peut être affecté par la réduction mammaire. Souvent l’allaitement est possible, mais le sein ne produit pas assez de lait pour nourrir un enfant. 

Quelles sont les complications possibles d'une réduction mammaire?

Les complications incluent : infection, hématome, ecchymoses, douleur, changement de sensibilité des mamelons, délai de guérison des plaies, asymétrie des mamelons ou de la taille des seins, cicatrices épaisses, nécrose de gras. La majorité de ces complications sont rares. Très rarement il peut y avoir nécrose des mamelons ou des aréoles.